Une protestation festive (avec Engoulevent)

Nouvelle République du Centre-Ouest - Vienne - Poitiers - Centre-ville

 

Une protestation festive

16/09/2013

 

Un public nombreux est venu applaudir les artistes.

 

Un public nombreux est venu applaudir les artistes.

Humoriste critique, chanteurs, musiciens et danseurs ont manifesté, hier, avec le public présent, leur attachement à l’ancien théâtre municipal.

Avec l'humour décapant qu'on lui connaît, Fred Abrachkoff commente l'information transmise par la NR de samedi. Évoquant le dossier des potentiels repreneurs, « professionnels bien connus sur la place de Poitiers pour y avoir mené à bien des opérations immobilières marquantes », Fred Abrachkoff, soulève les huées du public. Venu soutenir le « collectif d'initiative citoyenne de Défense du Théâtre de Poitiers », ce dimanche après-midi, sur la place d'Armes, avec la compagnie de danse orientale Ayoun Saltana, les chanteurs Robert Leclou et Jean Populus, le groupe folk Engloulevent et bien d'autres artistes, le comédien apporte sa contribution « à la manifestation de l'attachement d'un grand nombre de Poitevins à ce lieu de culture ».

Une exposition photos à défaut d'une visite

Pour Jacques Arfeuillère, porte-parole du collectif, « la mise à prix du Théâtre pour la somme dérisoire de 500.000 € signe la volonté de la municipalité de favoriser un projet de reprise bien plus immobilier que culturel ». Or, soutient-il, « aux côtés du Tap-Scène nationale, des maisons de quartier et du Confort moderne, il y a place à Poitiers pour un projet qui concilie culture et éducation populaire ».
En choisissant symboliquement pour sa manifestation ce week-end consacré au patrimoine, le collectif donne à voir aux Poitevins, à travers une exposition de photos de Laurent Prymski, l'architecture-paquebot de l'intérieur d'un bâtiment auquel ils ne peuvent plus avoir accès. La journée portes-ouvertes demandée a en effet été refusée au collectif par la mairie. La mobilisation des artistes et du public (5.000 signatures recueillies à ce jour), appuyée par le soutien d'un certain nombre de forces politiques (Parti de gauche, Europe Ecologie Les Verts, Gauche anticapitaliste, Gauche unitaire, Alternatifs), exprime une préoccupation partagée concernant l'avenir culturel de ce lieu emblématique.
Le collectif appelle à un rassemblement devant l'Hôtel de Ville le 23 septembre à 18 h à l'occasion du prochain conseil municipal.

Corr. NR Marie-Agnès Mahieu

Informations supplémentaires